bebe-party-feter-naissance-baby-shower-690

Futur bébé, déjà superstar

Partagez si vous aimez ! Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+share on TumblrPin on PinterestShare on LinkedIn

9 mois, soit 273 jours, ou 6,574 heures, bref, il n’y a pas une minute à perdre pour (vous) préparer à l’arrivée de bébé.

Préparer oui, mais fêter aussi, car aux Etats-Unis, la grossesse est une merveilleuse occasion de célébrer cet heureux évènement, d’engloutir quelques cupcakes ou quelques bières, de gâter la future maman et d’organiser des fêtes. L’Amérique célèbre ainsi la bonne nouvelle, l’embryon, le bébé, la future mère et le père, avec des milliers d’internautes, le gynécologue, le pâtissier et bien sûr les amis.

Bébé n’est pas né mais il est déjà superstar…

Wombtube vidéo – La vidéo qui dérange mais qui démange

Cette pratique revient à poster sur Youtube la vidéo qui suit la réponse du stick à pipi et donc la réaction en direct des futures mamans : larmes de joie ou moue de déception, les femmes partagent avec des milliers d’internautes leurs premières impressions à chaud sur le futur heureux évènement sans attendre les 3 mois conventionnels pour l’officialisation de leur grossesse.

Pregnancy Pamper Party – Allô maman beauté

Version un peu retravaillée de la Baby Shower, la Pregnancy Pamper Party place la maman au centre de toutes les attentions. La petite sauterie vise à chouchouter les futures mamans, qui sont alors pouponnées et pomponnées le temps d’une séance beauté. Spa, manucure, pédicure, coiffure… Un fœtus sain dans un corps sain, c’est bien connu. On prendra bien le supplément massage des pieds alors.

Gender Reveal Party – Les filles à la vanille, les gars au chocolat

Les parents sont souvent les derniers au courant : de la dernière petite amie, de la dernière note en maths, de la dernière mode capillaire (trop tard, c’est orange). Étonnamment, les parents ont de plus en plus recours à une « gender reveal party », au cours de laquelle ils laissent à leur pâtissier le soin de leur annoncer le sexe de leur futur bébé. Cela se déroule en plusieurs étapes : une fois le rendez-vous gynécologique terminé, les parents demandent au médecin d’inscrire sur un bout de papier le sexe du bébé. Ils transmettent ensuite l’info scellée à un pro de la spatule sucrée, qui crée alors un gâteau à l’intérieur rose ou bleu en fonction du résultat. Il ne vous reste plus qu’à acheter une double poussette si l’intérieur est violet.

bebe-party-feter-naissance-baby-shower-featuredBaby Shower – Il est prêt le divin enfant

La traditionnelle célébration de la naissance reste la « baby shower », qui a lieu entre les 7ème et 8ème mois et qui place le bébé au centre de toutes les attentions. On y sert des petits gâteaux, des cocktails frais et fruités et on fait 2-3 allusions sur le prénom du bébé. Les nouvelles tendances ? Les baby showers green (que des cadeaux faits main ou de deuxième main), les « Sprinkles », pas tout à fait une douche donc mais plus un petit arrosage pour les mamans qui en sont à leur 2ème ou 3ème enfant, ou encore les Grandma Showers, qui sont organisées par la future grand’môman.

Manshower – Pour vous, les hommes

Encore appelée Dadchelor Party ou Diaper Party, la Manshower c’est l’équivalent de la baby shower, mais pour les hommes. Les papas aussi souhaitaient avoir leur moment de gloire et de reconnaissance : il y a 2 géniteurs, 2 parents, et donc il devrait y avoir 2 fêtes prénatales. Le concept est simple : des bières et des couches. Les portes commissions sont déposées à l’entrée, et vite oubliées : viennent ensuite les réjouissances, avec un « buffet » (tacos, burgers et chips), des bières bien fraîches, et une soirée comme les autres où l’on parle actualités, sports, vacances, sports (encore), travail et sport (toujours).

Sip & See – Tu l’as vu quand t’as bu ?

Comme son nom l’indique, vous allez ici boire un coup et admirer le nouveau-né. Contrairement à la baby shower qui célèbre indirectement (mais sûrement) le bébé, le « Sip n See » se concentre totalement sur le poupon : c’est pour lui qu’on vient, sur lui qu’on s’extasie, en fonction de lui qu’on réagit et de lui qu’on jase. Au bout du 3ème cocktail, vous penserez sûrement que ce n’est pas si grave s’il a le nez de son père, au final.

Envoyez cet article à vos ami(e)s

Raphaëlle Lemoine – Journaliste

Partagez si vous aimez ! Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+share on TumblrPin on PinterestShare on LinkedIn