American Girl® la version miniature de l’américaine

Partagez si vous aimez ! Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+share on TumblrPin on PinterestShare on LinkedIn

J’ai 147 millions de cousines, déjà reçu la visite de 63 millions de personnes et un hôpital m’est entièrement dédié. Qui suis-je ?

L’American Girl®, une poupée créée en 1986 et qui a déjà investi les vies de millions de petites américaines. Le concept ? Il repose sur plusieurs options : l’idée de départ était de proposer des poupées liées aux grandes étapes de l’Histoire Américaine, puis les fillettes ont pu créer une poupée My American Girl® Doll à leur image (ou pas) avec un choix de 44 combinaisons pour les yeux, les cheveux, le style ; ou encore la poupée de l’année qui s’adapte aux nouveautés qui vont vibrer les petites filles.

Tout est pensé pour que les poupées soient des extensions des vies des petites américaines : elles peuvent se faire percer les oreilles, placer des implants cochléaires ou raser la tête.

L’American Girl® a donc pour mission de célébrer les petites filles, de les faire se sentir bien comme elles sont aujourd’hui pour qu’elles soient plus épanouies demain. Vaste mission, qui se réalise en confectionnant des poupées en tout point semblables à leurs jolies propriétaires.

C’est une poupée tellement jolie

Une fois la petite poupée achetée, il est possible de la personnaliser, ou de se personnaliser en fonction de la poupée. Le grand point fort de la marque, c’est ça : la possibilité d’acheter des petits vêtements, des accessoires, des chaussures, et d’être en parfaite harmonie avec son jouet.

Il y a des vêtements pour la vie quotidienne (leggings, petit haut, jupette, pyjama), des vêtements pour faire du sport avec sa BFF (Best Friend Forever), et des options plus raffinées, pour la messe ou l’anniversaire de son autre BFF (des chapeaux, des robes).

C’est une poupée à qui on donne vie

La poupée est bien habillée, il faut maintenant la loger et bien s’en occuper. Elle a aussi le droit d’avoir son petit lit douillet, une table et des chaises pour recevoir ses copoupées, une tente au cas où une soirée camping s’improvise au dernier moment dans un salon, des placards pour ranger toutes ses merveilles… Bref, de quoi la faire sentir chez elle.

Il faut aussi qu’elle puisse s’amuser, c’est pourquoi la poupée peut aussi avoir son petit animal de compagnie, un piano, son sac à dos, ses tomates et cookies pour un pique nique de dernière minute, des kits anniversaires avec un gâteau et même des banderoles pour ses fêtes…

Fête qui symbolise bien l’ambiance générale d’un magasin, particulièrement un jour d’ouverture officielle (les magasins fleurissent partout), où des hystériques n’ont pas peur d’avaler 150km pour faire la queue et avoir le privilège de fouler les premières le sol de ce paradis de l’enfance. En règle générale, les magasins sont remplis d’enfants en folie et de mamans tout aussi survoltées, et chaque cliente passe entre 1h et demi et 2 heures sur place, et dépense en moyenne 500$ en tout (poupées et accessoires).

C’est une poupée qui dit oui à son amie

La personnalisation de la poupée passe donc par son physique à proprement parler, qui peut ressembler en tous points à la petite fille. Outre l’apparence physique, les vêtements, les accessoires, la poupée (surtout sa petite propriétaire) peut aussi se faire assister d’un personal shopper pour dénicher les dernières tendances.

Les plus convaincues peuvent faire un arrêt par le salon de thé (avec une liste d’attente plus longue que celle du dernier club en vogue de Manhattan), au salon de beauté pour lui faire quelques bouclettes et une manucure, ou au toilettage pour Bichon junior.

Aïe, la poupée a fait une chute dans l’escalier ou s’est cassée la jambe en faisant du cheval ? Heureusement, elle peut aussi faire un séjour à l’hôpital, où elle recevra des soins de professionnels de la santé des poupées. Elle peut en repartir en chaise roulante ou avec des béquilles, avec tout plein d’onguents et de bandages pour une meilleure convalescence.

Website  AmericanGirl.com

Envoyez cet article à vos ami(e)s

Raphaëlle Lemoine – Journaliste

Partagez si vous aimez ! Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+share on TumblrPin on PinterestShare on LinkedIn